Dangers

Les dangers du parfum:

Un même parfum peut avoir une odeur différente dépendamment de l’individu qui le porte. Il change donc d’une personne à l’autre au niveau des senteurs émises mais aussi des effets produits. Un parfum peut donc réagir différemment en fonction de la tolérance des individus. Une personne asthmatique est plus sensible aux fragrances chimiques qu’une autre en bonne santé. Comme ils sont très volatils, les parfums se propagent facilement dans l’air et s’accrochent aux cheveux, aux vêtements et à d’autres objets et atteigne les voies respiratoires causant des problèmes d’asthme, de rhinite et de migraine. Une étude suédoise a montré que 72% des asthmatiques étaient sensibles aux parfums. Certains hôpitaux vont même jusqu’à interdire aux employés ainsi qu’aux patients et aux visiteurs de se parfumer en affirmant qu’indépendamment de la qualité du parfum, les produits chimiques qu’ils contiennent peuvent être la cause de problèmes de sante. (Ex : hôpital Kingston, Ontario, Canada). On estime qu’environ 20 % des Canadiens souffrent de maladies pulmonaires chroniques (emphysème, asthme, bronchite, etc.). En outre, le quart de la population serait allergique à l’une ou l’autre des substances chimiques qui composent les parfums.

Les parfums peuvent donc aussi être allergènes ou cancérigènes, causant des inflammations au niveau de la peau, des yeux et du nez et ceci est dû à 3 facteurs principaux :

•             La nature chimique de la molécule parfumante : il existe des « familles » plus allergisantes que d’autres. Les trois principales sont les aldéhydes, les cétones, les aldéhydes esters et cétones α,β insaturées.

•             La nature de l’individu : La concentration de ces substances dépend de la capacité de transformation existant dans la peau (capital enzymatique) : un déficit pourrait favoriser une augmentation des substances allergisantes (aldéhydes surtout) et favoriser les réactions d’intolérance aux parfums.

•             Les variations extérieures : La modification des molécules parfumantes peut conduire à leur donner un pouvoir allergisant ; ceci est particulièrement vrai après contact avec l’air, la chaleur et la lumière.

Certains composés de parfums sont remis en cause et considérés comme douteux, (Ex :              les composés nitro-musqués,            les muscs polycycliques) en particulier les phtalates. Souvent utilisés pour prolonger la durée des parfums, ils ont étés reconnus comme agents sensibilisants de la peau et toxines pour les organes reproductifs.

 

Greenpeace va plus loin encore : les parfums pourraient aussi avoir un effet néfaste sur la santé de ceux qui les portent. D’après les résultats d’une étude menée sur ce sujet (36 échantillons testés), la présence, dans presque tous les échantillons testés, de phtalates et de muscs de synthèse a été confirmée. Ces substances sont « dangereuses » ou « potentiellement dangereuses » pour la santé humaine, d’après Greenpeace. « Certaines sont des contaminants reconnus du sang et du lait maternel. De plus, des preuves s’accumulent pour confirmer les propriétés de perturbation hormonale de certains muscs », est-il écrit dans le rapport intitulé Parfum de scandale4.

Les chimistes éliminent les substances les plus sensibilisantes mais ne peuvent pas prévenir toute réaction d’intolérance puisque de nombreuses molécules allergisantes existent à l’état naturel dans les plantes et les arômes.

Le seul domaine où le consommateur pourrait agir, c’est de conserver ses produits cosmétiques à l’abri pour éviter toute modification des molécules (réfrigérateur) et non dans sa salle de bain.

Pour éviter les allergies de contact, il vaut mieux parfumer ses vêtements et éviter le contact des parfums avec la peau. Pour diminuer notre exposition aux parfums, il faut éviter de se parfumer plusieurs fois par jour et trop abondamment.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :